20221127_164304

Fête 2022

Après deux ans sans fête, nous avons pu nous rassembler à nouveau pour partager le travail accompli par les élèves et tout simplement nous retrouver. Voici un résumé des festivités pour ceux qui voulaient être des nôtres et en ont été empêchés.

Le spectacle a commencé…

avec une chanson d’accueil en arabe interprétée par les élèves des cours d’arabe réunis et par le discours d’ouverture – en vers – d’Ali Farhat, notre poète-président.

Puis notre vice-présidente, Inès Imzilen, a donné quelques consignes pour le bon déroulement de la fête.

Les enfants ont interprété en arabe la chanson des gestes, celle du grand cerf dans sa maison et récité un poème pour les mamans et un pour les papas.

C’est par une chorégraphie langoureuse tout en douceur sur une chanson d’amour mêlant les influences orientales soufie et des accents jazz que les danseuses du cours de Lucille ont ouvert la danse.

Puis les parents ont aussi été à nouveau dûment célébrés en poème et en chanson par les enfants du cours moyen…

… lesquels, rejoints par les ados, se sont ensuite déchaînés sur la chanson du coronavirus.

Ils ont ensuite cédé la scène aux danseuses du cours de Kenza pour une danse de voile modernisée…

… suivie d’un pop égyptien.

Après la danse, le théâtre : dans une scènette chantée, Maya et Hind ont joué une querelle d’amoureux qui prétendent l’un et l’autre être le meilleur.

Puis pour une autre scènette chantée, elles ont été rejointes par Sami, lequel a campé un vieil épicier filou qui sait fort bien être sourd quand ça l’arrange.

Les élèves du cours de Lucille sont revenues sur scène pour une danse arabo-andalouse mêlant accents orientaux et flamencos.

Les élèves adultes, qui avaient débuté leur cursus juste avant le confinement et ont courageusement poursuivi les cours en ligne, ont lu un poème d’amour de Nizar Kabbani, accompagnés au oud par notre ami irakien Dawood Semano…

… et les adultes avancés ont lu le poème Ma Patrie du poète palestinien Ibrahim Touqan, adopté comme hymne national de l’Irak en 2004 après la chute de Saddam Hussein, et aujourd’hui considéré comme le chant de l’unité arabe. Dawood a ensuite repris le texte en chanson.

Siham El Gharras, dont le père a fondé l’association avec le père d’Inès Imzilen et d’autres parents pour permettre à leurs enfants d’apprendre l’arabe dans un contexte laïque, a rappelé que l’association fêtera l’an prochain ses 25 ans et que nous comptons bien marquer l’événement par un programme d’activités renforcé.

Après quoi, les danseuses avancées de l’atelier chorégraphiques sont venues présenter leurs deux créations collectives. Tout d’abord un classique, très Mille et une nuits, tout en ondulations et voiles irisés ;

puis une chorégraphie sur une musique de percussions énergique et dynamique.

Le président a ensuite rendu hommage à nos professeurs qui ont été mises à rude épreuve par la pandémie avec la nécessité d’assurer des cours en ligne dans des conditions parfois acrobatiques : Perrine, Lucile, Kenza et Amale.

Ayant convié sur scène tout le conseil d’administration ou presque (deux participantes ne pouvaient être présentes), il a remercié en notre nom à tous la mairie de Mont Saint Aignan pour son fidèle soutien, celle de Notre-Dame de Bondeville pour nous avoir invités, Daoud pour la musique, Théo pour la sonorisation de la fête, Pierre pour ses photos, Bassam pour les vidéos, Leyla, notre ancienne présidente que le coronavirus nous avait empêché de remercier en 2020, pour ses années d’investissement et les adhérents présents, pour avoir tenu bon pendant la pandémie et nous être restés fidèles malgré les difficultés… ce qui nous a été d’un grand soutien moral !

En guise de final, les arabophones ont chanté On va mettre l’ambiance, une chanson pleine de promesses, composée par Joseph Jeha…

… tandis que les danseuses improvisaient et entraînaient le public, petits et grands, dans la danse…

… histoire de mettre tout le monde en train pour le goûter partagé au soleil.

Et c’est ainsi que s’est achevée une année pas si simple mais finalement joyeuse.

20221127_164304

Fin d’année à l’atelier de cuisine

Baroud d’honneur en juin pour les participants à l’atelier !

En guise de témoignage de ses acquis, chacun est arrivé avec un plat. Perrine a fait la démonstration des sardines à la marocaine. Puis la table a été dressée avec les plats de tous, la dégustation a commencé et, entre avis croisés sur les plats et les papotages sympathiques, l’année s’est terminée gaiement.

Entrée : Dips aux pistaches avec leur berceau d’endives (Françoise)

Plat : Sardines à la marocaine (Perrine) avec leur salade de pois chiches et de tomates (Carole)

Desserts : Kataeïf (Frédéric) et salade de fruits aux grenades (Katia)

Bravo à tous et à l’an prochain pour de nouvelles saveurs !

20221127_164304

Ambiance turco-libanaise

Que préparent les petites mains des commis de cuisine en ce jour de mai ?

Du concombre râpé au yaourt Caçik turc, des galettes d’agneau aux pistaches Fistikli kebap et un flan libanais à la fleur d’oranger et aux fraises normandes…

On passe à table ?

20221127_164304

Atelier de cuisine d’avril

Pour ce repas moyen-oriental, il a fallu jouer du couteau d’office pour obtenir des morceaux petits, tout petits…

et encore et encore…

En effet, étaient au menu une variante de la salade Fatouch, un plat palestinien à base de pain pita et des beignets iraniens.

Et beaucoup de pois chiches car on aime ça !

20221127_164304

Vous avez dit Liban ?

Le 22 avril, Alif était de sortie à la résidence Tiers Temps à Rouen pour une journée consacrée au pays du Cèdre. Après que les résidents aient eu droit à un repas libanais concocté par les cuisines de l’établissement et aient admiré des objets gracieusement prêtés par le restaurant voisin la Bekka, notre trésorière Mireille Pellevillain, libanaise, a donné des clés pour comprendre les particularités de son pays en s’appuyant sur des photos et sur des explications claires, émaillées d’anecdotes personnelles.

Puis place à la musique pour des chansons rythmées de claquements de mains et à la danse avec une initiation au dabké, une danse traditionnelle de mariage, partagée avec le personnel de service, et des improvisations libres. Trois résidentes se sont même jointes à nous. Et même si les masques cachaient nos sourires, ce fut un moment joyeux.

Merci à la résidence de nous avoir proposé ce partage !

20221127_164304

Un beau mois de mars

Notre mois consacré aux Arts de l’Islam s’est achevé au musée de la céramique (26 mars) et au Rexy (27 mars) par des rencontres sympathiques autour de la céramique, de la danse, de la cuisine et de la langue arabe dans une ambiance détendue et chaleureuse.

Par ailleurs, les enfants des cours d’arabe ont pu bénéficier le mercredi 30 mars d’un atelier « cartes postales » (création à partir de motifs présents sur les céramiques)  et d’un atelier « contes » le mercredi 6 avril à l’atelier « contes », animés par le personnel du musée.

Paris, musée du Louvre. MAO2025b.
20221127_164304

Nouvelles surprises de Mars

Notre mois de mars consacré aux arts de l’Islam a commencé gaiement le 5 avec un après-midi festif au musée de la céramique (voir l’article précédent) dont la belle exposition est accessible jusqu’à la fin du mois.

Il se poursuit dans nos cours et se terminera en beauté le dernier week-end de mars avec un programme de friandises culturelles ouvert à tous :

Samedi 26 mars au musée de la céramique :

14 h à 15 h : visite guidée de l’exposition pour adultes et enfants (19 participants)

15 h à 16h 15 : atelier contes (15 enfants)

Dimanche  27 mars au Rexy à Mont Saint Aignan :

10h-11h : découverte de la danse orientale avec Kenza Sihatta dans la salle de danse du rez-de-chaussée, entrée par la porte principale (15 participants. tenue souple, écharpe longue à nouer autour des hanches ou ceinture à sequins, chaussettes ou chaussons de danse)

11h-14h : découverte de la cuisine orientale (préparation et repas partagé) avec Perrine Jaafari dans le hall et la cuisine, entrée par la porte principale (8 participants, venir avec un tablier et un couteau de cuisine)

14h-15h : moment ludique (chants, jeux et découverte de l’écriture arabe) avec Amale Jarjoui dans les salles du jardin du Rexy, entrée sur la gauche du bâtiment (10 participants)

Les curieux qui ne sont pas inscrits aux ateliers peuvent passer nous voir. L’un de nous sera là pour les accueillir, leur faire découvrir les ateliers et leur donner des renseignements.

Pour l’un et l’autre jour :

Tarif : contribution libre

Une urne sera disponible pour cela sur place (rémunérations, ingrédients…  merci de nous soutenir !)

Inscription obligatoire sur assoc.alif76@gmail.com

Les adhérents sont prioritaires pour les activités du samedi (mais que les non-adhérents n’hésitent pas à se déclarer et à prendre rang)

Les non-adhérents sont prioritaires pour les activités du dimanche (mais un membre d’Alif peut ruser en venant avec des amis ! et naturellement prendre rang pour les places restantes.)

Seront inscrits les premiers à se manifester.

Clôture des inscriptions le jeudi 24 mars (il faut tout de même que nous ayons le temps de faire les courses.)

Besoin de renseignements complémentaires ?

Contactez-nous ! (voir rubrique du même nom en haut de cette page, à droite)

20221127_164304

Alif au Musée

C’était hier

A 14h tandis que les adultes suivaient une conférence au Musée des Beaux-arts, au musée de la céramique, les enfants participaient avec entrain aux histoires du conteur Ali Mergache, sur les traces du petit chat qui s’était fait couper les moustaches.

Dans une des salles attenantes à l’exposition du musée, Karim Jaafar, qui présentait son matériel de calligraphe et ses œuvres, répondait aux questions des visiteurs admiratifs.

Dès 16h, il ne restait plus rien du thé à la menthe et des pâtisseries orientales mais heureusement le concert de Mohamed et Mustapha Arbane commençait dans la cour, éclairant du soleil de leur musique la grisaille du jour. et pendant une heure, les modulations des flûtes et les rythmes des percussions ont accompagné les conversations et les rires des amis qui se retrouvaient.

Pour clore l’après-midi, à 17h, la troupe des danseuses d’Alif a interprété sous le chapiteau trois chorégraphies de danse orientale

à six

ou à trois

avant d’offrir à tous une danse Bollywood

et une chorégraphie de pop égyptien moderne

Bravo à Marie, Kenza, Sophie, Inès, Marie-Laure et Nadia !

Merci au musée pour ce partenariat qui nous réserve encore de belles rencontres à la fin du mois, toujours autour des arts de l’Islam.

Nouvelles invitations surprises à venir…

20221127_164304

Atelier culinaire de Février

Notre cuisinière du jour nous a appris à cuisiner des kebbeh à l’iranienne ou kouba avec les pickles de choux, de navets, de betteraves et le caviar d’aubergines

et en dessert nous avons façonné des bouchées à noix de coco.

Les participants ont été très surpris et heureux de ces découvertes.

Merci Amerah !

20221127_164304

Atelier cuisine de décembre

Un rapide gros plan sur la réalisation…

Mais l’important, c’est le résultat et il était bien appétissant : ragoût d’agneau aux abricots et amandes, dips de pistaches…

et un festival de desserts : baklawas rolls, cigares aux amandes et montecaos, réalisés sur place et accompagnés d’une assiette surprise offerte par la belle-famille d’une des cuisinières.

Quel dommage que la situation sanitaire impose une demi-jauge, voilà un atelier où on se serait volontiers glissé !