IMG_2452y

Fête de fin d’année

Leyla Akoum accueille les assistants, remercie la mairie de Mont Saint Aignan qui nous accueille et nous soutient ainsi que Madame Flavigny, maire de la ville, qui nous honore fidèlement de sa présence, et lance son dernier spectacle en tant que présidente de l’association en annonçant l’entrée en scène des danseuses du cours enfants-ados pour une danse de voile de style sharqi.

Puis les petits du cours d’arabe débutants prennent possession de la scène pour des chansons et des comptines qui parlent entre autres, de joie au cœur, de poules et de poussins !

Mais voici les jeunes danseuses qui reviennent pour une seconde chorégraphie : elles ont beaucoup travaillé cette année ! Cette fois, c’est une danse plus moderne de pop égyptien.

Puis les enfants du cours d’arabe niveau 1 interprètent avec un sens de la dramatisation visible la chanson des cinq sens…

… et la chanson des métiers

… avant de laisser la place aux danseuses du cours adultes niveau 1 pour une chorégraphie élégante et sensuelle (si, si..)

Les percussionnistes prennent ensuite possession de l’espace sonore avec leur derbouka et prouvent qu’il est possible de faire jouer ensemble non seulement tous les âges…

… mais aussi joueurs débutants et joueurs confirmés.

A la suite de quoi, Perrine et Marie-Pierre viennent présenter gaiement l’atelier de cuisine orientale…

… et remercier les cuisinières qui les ont précédées pendant de nombreuses années et animent encore parfois des stages : Sophie Azzam et Carole Poirier, laquelle ne pouvait être là pour l’occasion.

Merci à toutes deux pour leur investissement au service de l’association et pour les plats délicieux dont elles nous ont régalés.

Retour à la danse avec les danseuses du cours intermédiaire pour une chorégraphique dynamique.

en rouge et or.

Puis sept des membres du conseil d’administration se présentent (quatre n’ont pu être présents) et tâchent de susciter des vocations : l’association a besoin de bénévoles pour apporter des idées neuves. Des postes passionnants sont à pourvoir !

C’est aussi l’heure des remerciements à Rachida qui passe chaque année plusieurs heures à préparer le thé à la menthe pour tout le monde et aux professeurs : Lucille Duremberger (danse adultes), Mohamed Arbane (derbouka), Kenza Sihatta (danse enfants-ados et coordination de l’atelier chorégraphique), Amale Jarjoui (arabe)…

… laquelle donne la réplique à Bahia pour un dialogue en arabe (cours enfants-ados avancés).

On appréciera la cohérence interne du spectacle puisque la casquette d’Amale annonce l’arrivée des danseuses avancées de l’atelier chorégraphique pour une création collective : un street chaabi, danse moderne métissée qui conjugue les influences occidentales et orientales…

… dans le costume, comme dans la gestuelle.

Puis c’est au tour des adultes du cours d’arabe de réciter sur un fond musical une chanson d’Hamoud el Khoder…

… avant que cachées derrière leur éventail, les danseuses du cours intermédiaire ne s’avancent…

… pour une danse de fanveils (voiles-éventails) qui fait chanter les couleurs.

Mohamed Arbane offre ensuite un solo…

… qui entraîne les jeunes danseuses dans une improvisation spontanée.

L’atelier chorégraphique présente ensuite une nouvelle création : un dabké, danse traditionnelle dansée dans les mariages au Liban, par les hommes comme par les femmes.

Gloire à Marie-Laure, Inès, Kenza, Nadia, Sophie et Stella, nos danseuses étoiles qui sont les joyeuses ambassadrices de notre association !

Enfin, après l’annonce que le goûter sera servi au soleil dehors, toutes les danseuses reviennent pour la dernière danse.

Bonne vacances à tous !

A l’an prochain, au village des associations de Mont Saint Aignan, le dimanche 8 septembre de 11h à 18h !

IMG_2452y

17 juin 2018 : Alif fête ses 20 ans !

Cette année, la fête aura été plus importante que d’ordinaire : 20 ans de l’association obligent ! De plus, Mina Zourhmari qui prend cette année sa retraite, a tenu à partir en beauté en montrant une rétrospective d’une partie des différents types de danses qu’elle nous a fait travailler depuis une quinzaine d’années.

 

Le spectacle commence avec un premier passage de derbouka avec la participation des percussionnistes débutants car Mohamed Arbane fait travailler ensemble débutants et joueurs avancés. Ils jouent des rythmes chaoui et kabyle (Algérie) et un drum solo sur le rythme Maqsoum (Egypte).

                                                                         IMG_9968x

Les enfants du cours d’arabe niveau 1 présentent ensuite avec conviction une scénette sur la tolérance et la paix.

                                                                        IMG_9976x

Puis les demoiselles du cours enfants-ados de Kenza Sihatta entrent en scène pour une danse moderne orientale de Shakira…

 IMG_9981x                                              IMG_9988x

… suivies par le cours adulte niveau 1, toutes voiles dehors, pour une danse sharki, un style très aérien.

 IMG_9992x                                              IMG_9997

Cette première suite de danses se termine par un Hagalla des danseuses avancées du niveau 3. Hagalla vient du mot « perdrix » et, de fait, lors de cette danse de séduction d’origine bédouine, comme des oiseaux qui se pavanent, des jeunes gens se détachent chacun à leur  tour  pour un solo devant une jeune fille afin de la séduire avant qu’elle ne danse devant celui qu’elle a choisi. Cette danse festive et joyeuse est une des préférées de nos danseuses.

 IMG_0005x                                              IMG_0009x

Puis les enfants du cours d’arabe débutants récitent un poème pour la fête des mères et un poème pour la fête des pères (c’est de saison !), chantent une chanson d’autrefois et une chanson libanaise de Rémy Bandaly pour l’enfance et la paix.

                                                                              IMG_0011x

Comme nous avons essayé cette année de rouvrir le cours de oud qui avait existé dans le passé et que nous avons dû renoncer en raison d’un nombre d’élèves insuffisant, pour donner envie à certains apprentis luthistes de les rejoindre, Gaspard Deloison et le jeune Camil nous ont joué  « Longa Nakriz », un morceau instrumental d’origine turque et « Lamma Bada » un morceau de musique classique arabe connu dans tout le monde arabe.

                                                                                           IMG_0016x

Puis les danseuses du cours enfants-ados et du cours avancé, ont repris possession de la scène avec leurs voiles d’Isis, un accessoire utilisé dans des danses en hommage à la déesse égyptienne Isis.

 IMG_0018x                                              IMG_0030x

Les danseuses des niveaux 2 et 3 ont ensuite proposé une chorégraphie sur un rythme de percussions, rythme qui s’impose souvent en fin de morceau…

 IMG_0031x                                               IMG_0034x

…et  une danse baladi, nom qui vient de « Balad », « pays ». Il s’agit d’un style de danse qui s’est développé dans les maisons où les femmes dansaient entre elles, exprimant leurs émotions : joie, nostalgie, passion, sensualité…

 IMG_0042x                                               IMG_0047x

Après la danse, la poésie : les adultes du cours d’arabe ont lu ou récité des extraits du livre Le Prophète du poète libanais Khalil Jibrane sur le mariage, l’amour, les enfants et l’enseignement. 

                                                                                IMG_0053x

Après quelques annonces et un appel aux bonnes volontés pour faire vivre l’association (notre conseil d’administration recrute urgemment !), notre présidente, Leyla Akoum a remercié la mairie de MSA qui nous soutient activement, son personnel accessible et efficace avec qui il est plaisant de travailler et les professeurs… dont nos adhérents, au cours d’un sondage fait en janvier, ont salué les cours de qualité :

                                                                               IMG_0054x

Mohamed Arbane, Amale Jarjoui, Mina Zourhmari et Kenza Sihatta.

Après quoi sont revenus les percussionnistes avancés et leur derbouka  pour des improvisations et solos sur des rythmes variés : Berweli (Algérie),  Chaabi Marocain (Maroc), Masmoudi Kebir (Egypte), Fellahi (Egypte), Fezzani (Tunisie), Ayoub (Egypte),

 IMG_0058x                                                IMG_0059x

Les danseuses avancées ont présenté une « Melaya leff », danse populaire du Nil, théâtrale et très expressive, qui fait virevolter une grande écharpe.

 IMG_0063x                                               IMG_0074x

Les danseuses du cours niveau 2 ont ensuite dansé une danse Saaïdi issue du folklore du sud égyptien, danse de cannes née d’un art martial pratiqué habituellement par les hommes.

 IMG_0076x                                             IMG_0088x

Un hommage mérité à nos cuisinières qui animent les cours et les stages de cuisine orientale (Perrine Jaafari, Marie-Pierre Hergibo, Sophie Azzam et Carole Poirier) a opportunément permis aux danseuses avancées de se changer pour une chorégraphie fusionnant  plusieurs de leurs chorégraphies des années écoulées : danse des doubles cannes, danse de chandelier et danse de sabre.

                                 IMG_0100x                                               IMG_0102x

Et enfin un final joyeux a réuni toutes les danseuses sur un rythme moderne.

                                                                             IMG_0113x

A suivi un goûter d’anniversaire offert par l’association à ses invités, goûter métissé à notre image : tarte normande et thé à la menthe (merci Rachida !) Mais dans l’animation joyeuse de l’installation du buffet, nous n’avons eu le temps, ni de prendre des photos, ni d’allumer les bougies ! Vous êtes donc privés de photos.

La soirée s’est terminée par un buffet participatif où ceux qui voulaient prolonger la fête et n’avaient pas des enfants à coucher tôt pour l’école ou pour les épreuves du bac ont partagé leurs spécialités. Nous en avons profité pour allumer les bougies sur ce qui restait du gâteau…

                                                                             IMG_0146x

et pour danser jusqu’au bout de la soirée.

IMG_0162x                                              IMG_0163x

                                                                                                            A dans 20 ans !